Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SOYEZ SYMPAS, REMBOBINEZ de Michel Gondry avec Jack Black, Yasiin Bey, Danny Glover, Mia Farrow

Publié le

SOYEZ SYMPAS, REMBOBINEZ (2008)

(BE KIND REWIND)

de Michel GONDRY (LA SCIENCE DES REVES - HUMAN NATURE - ETERNAL SUNSHINE OF THE SPOTLESS MIND)

avec Jack Black, Yasiin Bey, Danny Glover, Mia Farrow, Melonie Diaz, Sigourney Weaver

Be Kind Rewind - Affiche américaine

L'HISTOIRE : 

Un homme dont le cerveau devient magnétique efface involontairement toutes les cassettes du vidéoclub dans lequel l'un de ses amis travaille. Afin de satisfaire la demande de la plus fidèle cliente du vidéoclub, une femme démente, les deux hommes décident de réaliser les remakes des films effacés parmi lesquels "Retour vers le Futur", "Le Roi Lion" et "Robocop".

Be Kind Rewind

Be Kind Rewind

Be Kind Rewind

Be Kind Rewind

LE 5 MARS 2008 AU CINEMA

 

Voir les commentaires

ENFIN VEUVE (BANDE ANNONCE 2007) avec Michèle Laroque, Jacques Gamblin

Publié le par ERIC-C

ENFIN VEUVE

de Isabelle MERGAULT (JE VOUS TROUVE TRES BEAU)

 
avec :  Michèle LAROQUE - Jacques GAMBLIN - Vladimir YORDANOFF - Claire NADEAU - Eva DARLAN - Tom MORTON -  Agnès BOURY - Julien CAFARO - Annie GREGORIO

Enfin veuve

SYNOSPIS :

Anne-Marie vient de perdre son mari dans un accident de voiture. Elle est enfin libre d'aimer celui qu'elle voit en cachette depuis deux ans. Mais elle n'a pas prévu que sa famille, pétrie de bons sentiments, à décidé de rester à ses côtés pour la soutenir dans son chagrin. Anne-Marie se retrouve alors encore plus prisonnière que lorsqu'elle était mariée...

Enfin veuve

Enfin veuve

Enfin veuve

Enfin veuve

Enfin veuve

Enfin veuve

Enfin veuve

Enfin veuve - Michèle Laroque

(BANDE ANNONCE 2007)

Voir les commentaires

MR 73 (BANDE ANNONCE 2008) avec Daniel Auteuil, Olivia Bonamy

Publié le par ERIC-C

MR 73
(INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS)

de Olivier MARCHAL (GANGSTERS - 36 QUAI DES ORFEVRES)

avec Daniel AUTEUIL - Olivia BONAMY - Catherine MARCHAL - Philippe NAHON - Francis RENAUD - Gérald LAROCHE

MR 73

SYNOPSIS : Un tueur en série ensanglante Marseille. Louis Schneider, flic au SRPJ, mène l'enquête malgré l'alcool et les fantômes de son passé. Le passé resurgit aussi pour Justine. 25 ans plus tôt, ses parents ont été sauvagement assassinés par Charles Subra. Schneider l'avait alors arrêté. Mais aujourd'hui, par le jeu des remises de peine et pour bonne conduite, Subra sort de prison. Cette libération anticipée va alors réunir Schneider et Justine, deux êtres qui tentent de survivre au drame de leur vie.

 

MR 73

MR 73

MR 73 - Daniel Auteuil

MR 73 - Daniel Auteuil

MR 73 - Gérald Laroche, Guy Lecluyse et Daniel Auteuil

MR 73 - Daniel Auteuil

 

 

(BANDE ANNONCE 2008)



Voir les commentaires

L'Homme sans âge (BANDE ANNONCE VOST 2007) de Francis Ford Coppola avec Tim Roth (Youth Without Youth)

Publié le par ERIC-C

L'HOMME SANS AGE (Youth without youth)

de Francis Ford COPPOLA (SAGA "LE PARRAIN" - APOCALYPSE NOW)

avec Tim ROTH - Bruno GANZ - Alexandra Maria LARA

L'Homme sans âge - Affiche américaine

L'HISTOIRE : 1938, en Roumanie. Dominic Matei, un vieux professeur de linguistique, est frappé par la foudre et rajeunit miraculeusement. Ses facultés mentales décuplées, il s'attelle enfin à l'oeuvre de sa vie : une recherche sur les origines du langage. Mais son cas attire les espions de tout bord : nazis en quête d'expériences scientifiques, agents américains qui cherchent à recruter de nouveaux cerveaux.Dominic Matei n'a d'autre choix que de fuir, de pays en pays, d'identité en identité. Au cours de son périple, il va retrouver son amour de toujours, ou peut-être une femme qui lui ressemble étrangement... Elle pourrait être la clé même de ses recherches. A moins qu'il soit obligé de la perdre une seconde fois.

L'Homme sans âge - Bruno Ganz

L'Homme sans âge - Tim Roth

L'Homme sans âge

L'Homme sans âge - Alexandra Maria Lara

L'Homme sans âge - Alexandra Maria Lara et Tim Roth

L'Homme sans âge - Tim Roth

L'Homme sans âge - Bruno Ganz et Tim Roth

 

(BANDE ANNONCE VOST 2007)



Voir les commentaires

MODERN LOVE (BANDE ANNONCE 2007) avec Alexandra Lamy, Stéphane Rousseau

Publié le par ERIC-C

MODERN LOVE

de Stéphane Kazandjian (SEXY BOY)

avec Alexandra Lamy, Stéphane Rousseau, Bérénice Bejo, Pierre-François Martin-Laval, Clotilde Courau, Stéphane Debac, Kad Mérad

Modern Love

L'HISTOIRE : C'est l'histoire d'Eric qui aime Anne mais qui retrouve Marie, son ex, et qui se prend à rêver à une seconde chance.
C'est l'histoire d'Elsa qui, après s'être jurée de ne plus s'engager qu'avec son Homme Idéal, rencontre en Jérôme cette perle rare et c'est là que les ennuis commencent.
C'est l'histoire de Vincent et Marianne qui n'ont rien en commun et pourtant tout pour se plaire.
C'est une histoire de rêves, de retrouvailles, de ruptures et de rencontres.
Bref, une grande histoire d'amour, comme au cinéma.

Modern Love

Modern Love

Modern Love

Modern Love

Modern Love - Alexandra Lamy et Stéphane Rousseau

Modern Love

 

(BANDE ANNONCE 2007)



Voir les commentaires

Crimes à Oxford (BANDE ANNONCE VF et VOST 2008) avec Elijah Wood, John Hurt (The Oxford Murders)

Publié le par ERIC-C

CRIMES A OXFORD (The Oxford Murders)

de Alex de la IGLESIA (LE CRIME FARPAIS - 800 BALLES - MES CHERS VOISINS)

avec Elijah WOOD - John HURT - Dominique PINON - Leonor WATLING

Crimes à Oxford - Elijah Wood

L'HISTOIRE : Une vieille dame est assassinée à Oxford. Son corps est découvert par deux hommes qui se rencontrent à ce moment-là pour la première fois : Arthur Seldom, un grand professeur de mathématique et de logique et Martin, un étudiant qui vient d'arriver dans l'université et qui rêve d'étudier avec Seldom. Rapidement d'autres meurtres ont lieu, tous annoncés par des symboles bien singuliers. Martin et le professeur s'associent pour retrouver les pièces du puzzle. Rien ne sera comme il paraît. L'identité du meurtrier sera une réelle surprise et son motif encore plus.

Crimes à Oxford - John Hurt

Crimes à Oxford - Elijah Wood

Crimes à Oxford - Leonor Watling et Elijah Wood

Crimes à Oxford - Elijah Wood et Dominique Pinon

 

(BANDE ANNONCE VF et VOST 2008)

Voir les commentaires

L'Orphelinat (El Orfanato) (BANDE ANNONCE 2007) avec Géraldine CHAPLIN

Publié le par ERIC-C

L'ORPHELINAT

de Juan Antonio BAYONA

avec Belen RUEDA - Fernando CAYO - Géraldine CHAPLIN

L'Orphelinat

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
L'HISTOIRE : Laura a passé les plus belles années de son enfance dans un orphelinat au bord de la mer, choyée par l'encadrement et entourée d'autres orphelins qu'elle aimait comme ses frères et soeurs.
30 ans plus tard, elle retourne sur les lieux avec son mari Carlos et son fils de sept ans Simon, avec l'intention de restaurer l'orphelinat abandonné et d'en faire un foyer pour enfants handicapés. La nouvelle demeure et le cadre mystérieux qui l'entoure réveillent l'imagination de Simon, qui se met à évoluer dans un écheveau de récits fantasmagoriques et de jeux pas si innocents que ça...
Troublée, Laura se laisse petit à petit aspirer dans l'univers étrange de son fils, qui semble résonner de l'écho lointain et dérangeant de ses propres souvenirs d'enfance.
Alors que le jour d'ouverture du nouveau foyer approche, la tension monte au sein de la famille. Carlos demeure sceptique, certain que Simon a tout inventé pour attirer l'attention de ses parents. Mais Laura est intimement convaincue qu'un mystère longtemps refoulé est tapi dans la vieille maison, attendant son heure pour se révéler en pleine lumière et infliger d'épouvantables souffrances à sa famille.

L'Orphelinat

L'Orphelinat - Belen Rueda

Voir les commentaires

J'AI TOUJOURS REVE D'ETRE UN GANGSTER (BANDE ANNONCE 2007) avec Alain BASHUNG, ARNO, Jean ROCHEFORT

Publié le par ERIC-C

J'AI TOUJOURS REVE D'ETRE UN GANGSTER

de Samuel BENCHETRIT (JANIS et JOHN)

avec Edouard BEAR - Anna MOUGLALIS - Bouli LANNERS - Serge LARIVIERE - Alain BASHUNG - ARNO - Jean ROCHEFORT - Jean-Pierre KALFON - Laurent TERZIEFF - Venantino VENANTINI - Roger DUMAS

J'ai toujours rêvé d'être un gangster

L'HISTOIRE : L'histoire d'un braqueur sans arme dont la victime est elle-même une braqueuse, armée. Deux kidnappeurs amateurs qui enlèvent une adolescente suicidaire. Deux chanteurs qui parlent d'un tube volé. Cinq septuagénaires qui se retrouvent pour un dernier coup...

J'ai toujours rêvé d'être un gangster - Jean Rochefort, Jean-Pierre Kalfon, Venantino Venantini et Roger Dumas

J'ai toujours rêvé d'être un gangster - Jean Rochefort, Roger Dumas, Venantino Venantini, Jean-Pierre Kalfon et Laurent Terzieff

J'ai toujours rêvé d'être un gangster - Alain Bashung

J'ai toujours rêvé d'être un gangster - Anna Mouglalis

 

(BANDE ANNONCE 2007)



Voir les commentaires

SUKIYAKI WESTERN DJANGO de Takashi Miike avec Hideaki Itô, Kôichi Satô, Quentin Tarantino

Publié le

SUKIYAKI WESTERN DJANGO (2007)

de Takashi MIIKE (DEAD OR ALIVE - VISITOR Q - AUDITION)

avec Quentin TARANTINO - Hideaki ITO - Kaori MOMOI

Sukiyaki Western Django

L'HISTOIRE : 

Hommage au western spaghetti à travers la guerre acharnée que se livrent les Blancs et les Rouges.

Sukiyaki Western Django

Sukiyaki Western Django

Sukiyaki Western Django

Sukiyaki Western Django

Sukiyaki Western Django

Sukiyaki Western Django

Sukiyaki Western Django

Sukiyaki Western Django

Sukiyaki Western Django

Sukiyaki Western Django

 

Voir les commentaires

THE MIST (BANDE ANNONCE VF 2007) avec Thomas Jane, Marcia Gay Harden

Publié le par ERIC-C

THE MIST

de Frank DARABONT (LA LIGNE VERTE - THE MAJESTIC)

avec Thomas JANE - Laurie HOLDEN - Andre BRAUGHER - Marcia GAY HARDEN - Toby JONES - Chris OWEN - Amin JOSEPH - Alexa DAVALOS

Musique : Mark ISHAM

D'après l'oeuvre de : Stephen KING

The Mist

L'HISTOIRE : Alors qu'une brume inquiétante se lève, les habitants d'une petite ville se réfugient dans le supermarché local. Ils sont alors assiégés par des créatures mystérieuses, dissimulées dans le brouillard...

The Mist - Jeffrey DeMunn, Laurie Holden, Frances Sternhagen, Thomas Jane et Nathan Gamble

NOTES DE PRODUCTION

En 1977, alors que Stephen King connaît ses tout premiers succès de librairie, il accepte de céder les droits d'adaptation de ses nouvelles à des metteurs en scène débutants pour la somme symbolique de 1 dollar. C'est ainsi qu'au début des années 80, Frank Darabont écrit, réalise et produit The Woman in the Room dont King apprécie la transposition. "

Je me suis toujours reconnu dans ses personnages et dans son écriture," explique Darabont. "C'est un conteur né qui m'inspire en tant que réalisateur." "Ce qui m'a plu dans The Mist, c'est la manière qu'a King de décrire la désagrégation de la société qui se produit, un peu comme dans Sa majesté des mouches, lorsque les êtres humains sont sous pression et tenaillés par la peur," poursuit le cinéaste. "Depuis que j'ai découvert cette nouvelle en 1980, je me disais que j'aimerais un jour la porter à l'écran, avant même de faire ce métier. Alors que ma carrière de scénariste avait décollé, j'ai commencé à réfléchir au film que je voulais mettre en scène. Et comme King avait aimé mon court métrage, j'ai repensé à adapter The Mist ou Les Évadés. Darabont choisit finalement Les Évadés. "Je m'étais toujours dit que si j'avais un jour la chance de devenir réalisateur, je tournerais des films d'horreur à petit budget," reprend Darabont. Énorme succès public et critique, Les Evadés décroche sept citations à l'Oscar. Si le réalisateur prend une option sur les droits d'adaptation de The Mist dès 1995, il tourne en 1999 une autre transposition d'un roman de Stephen King, La Ligne verte avec Tom Hanks, cité à l'Oscar du meilleur film, puis enchaîne avec The Majestic avec Jim Carrey en 2001. Darabont finit donc par s'atteler à The Mist il y a deux ans : "Je me sentais prêt à m'attaquer à un genre totalement différent de mes précédents films," précise-t-il. "Ce film représentait pour moi l'occasion de renouer avec ma culture d'origine et de tourner enfin un film d'horreur, ce que j'aime par-dessus tout. Je souhaitais aussi me frotter à un style de tournage différent, et laisser tomber la grande précision de la mise en scène à laquelle j'étais habitué pour tourner caméra à l'épaule, en privilégiant la rapidité et en respectant des contraintes budgétaires très strictes. Les plus grands films d'horreur que j'ai vus ont été réalisés avec des moyens extrêmement limités et en un temps record, et je voulais retrouver ces conditions de tournage." Ayant déjà adapté d'autres oeuvres de King, Darabont n'eut pas de difficulté à écrire le scénario : "Cela s'est fait sans mal d'autant plus que le roman est d'une grande richesse," note-t-il. Il s'agissait de conserver le thème central du livre : "il n'y a plus de règles, et la superstition s'est substituée à la raison et la panique à la réflexion," signale le cinéaste. "Ce qui est formidable dans le livre, c'est que, certes, c'est bien le brouillard qui prend les personnages au piège dans le supermarché sans qu'on sache ce qui va se passer. Mais ce n'est pas ce qui se déroule à l'extérieur qui se révèle être le vrai danger, mais c'est la terreur qui règne à l'intérieur lorsque les gens commencent à s'en prendre les uns aux autres.Tout d'un coup, ceux qui étaient jusque-là des amis et des voisins cèdent à la panique et deviennent menaçants." Darabont a tout de même apporté quelques changements à l'intrigue, imaginant ainsi le personnage de Jessup (Sam Witwer). "King me fait confiance," signale le réalisateur. "Les libertés que j'ai prises avec Les Évadés ou La Ligne verte ne l'ont pas gêné et il a vraiment aimé celles que j'ai prises avec cette adaptation. La littérature et le cinéma sont deux moyens d'expression différents, et les changements sont donc inévitables." Si ce film incarne un retour aux sources pour Darabont, il n'en représente pas moins une rupture pour lui : "Il ne s'agissait plus de parler de personnages bien propres sur eux comme dans mes précédents films car, cette fois, le ton était beaucoup plus sombre," reprend le metteur en scène. "Je suis un peu fâché avec le genre humain depuis quelque temps, et ça se sent." L'atmosphère inquiétante du scénario a surpris plus d'un collaborateur de Darabont : "On ne connaît de moi que mon optimisme et mon soi-disant amour de l'humanité," dit-il avec un sourire sadique. "Eh bien désormais, je vais dire aux gens ce que je pense vraiment d'eux." L'an dernier, Darabont a réalisé un épisode de la série The Shield. Il a ainsi fait la connaissance du directeur de la photo Rohn Schmidt dont il a apprécié le style. "The Shield a attiré de nombreux réalisateurs de grand talent comme John Badham et David Mamet," explique Schmidt. Pour The Shield, deux caméras sont utilisées simultanément : elles guettent constamment une expression intéressante chez un comédien ou une luminosité particulièrement belle. "Au lieu de se focaliser sur un seul aspect de la scène, les deux caméras captent tout ce qui se passe sur le plateau," poursuit Schmidt. "Les cadreurs ont la liberté de s'attacher à ce qui leur semble le plus intéressant." Très vite, Darabont est séduit par cette approche. Il fait alors appel non seulement à Schmidt, mais aussi aux cadreurs de The Shield : cette équipe est ce que le réalisateur surnomme son "arme secrète" qui lui a permis de tourner The Mist en 37 jours seulement avec un budget très serré. Stephen King et Darabont accordent beaucoup d'importance aux personnages et donc au casting. Thomas Jane, à l'affiche de The Mutant Chronicles et Dreamcatcher, l'attrape-rêves, s'est vu confier le rôle de David Drayton, affichiste de cinéma et père de famille qui devient héros malgré lui. Le comédien s'est passionné pour le scénario : "Dans 99% des films de genre, les personnages n'ont aucune épaisseur," indique-t-il. "Les scénarios comme The Mist qui accordent une grande importance aux personnages sont les plus réussis. Marcia Gay Harden, actrice oscarisée, campe Mrs Carmody, femme au franc-parler qui a tendance à semer la discorde parmi les habitants pris au piège. "The Mist m'a donné l'occasion de découvrir un genre inédit pour moi," déclare la comédienne. "Mrs Carmody est une sorte de fanatique, très dévouée, mais très instable. Je crois que lorsqu'on est dans une situation extrême, on peut perdre la tête très rapidement." Pour autant, elle reconnaît qu'après avoir lu le scénario, elle n'était pas certaine de pouvoir jouer le rôle. Laurie Holden, déjà à l'affiche de The Majestic de Darabont, interprète Amanda, jeune femme qui noue des liens très forts avec David et son fils. "Ce qui m'a plu dans le scénario," dit-elle, "c'est que les personnages révèlent leur vrai visage dans des conditions extrêmes. Quand le pire se produit, le comportement des gens en dit long sur leur vraie nature." Toby Jones, qui donnait la réplique à Naomi Watts dans Le Voile des illusions, interprète Ollie, gérant du supermarché contraint de se comporter en héros pour sauver sa vie et celle de ses compagnons d'infortune. "C'est un film très différent de tout ce que j'ai fait jusque-là," explique-t-il. "On ne sait rien de la vie des personnages avant que ces événements n'aient lieu. Et, d'une certaine manière, on n'a pas vraiment besoin de le savoir. Ce que le public apprécie, c'est l'enchaînement rapide des événements." Le tournage commence le 20 février 2007 à Shreveport en Louisiane, ville qui attire de plus en plus d'équipe de films. Outre le chef-opérateur Rohn Schmidt et le monteur Hunter Via, Darabont fait appel à ses amis comme le chef décorateur Greg Melton et la chef costumière Gigi Ottobre-Melton. "En lisant le scénario, je me suis demandé comment on allait surmonter certaines difficultés," poursuit Schmidt. "Par exemple, comment filmer le brouillard ? Comment faire en sorte qu'il ressorte bien à l'image, qu'il ait de la densité et du volume ? " "Ce film est très ambitieux. Quand j'ai vu les story-boards, j'en suis resté bouche bée," reprend Greg Melton. "Il y avait un nombre de plans hallucinant, et énormément de scènes d'action." La plus grande difficulté pour Melton consista à construire le supermarché Food House, d'une surface de plus de 1100 m2 sur le plateau A des studios StageWorks en six semaines seulement ! Pour que le supermarché soit vraisemblable, il fallait qu'il soit suffisamment achalandé. "On devait également faire en sorte que la disposition du supermarché nous permette de suivre le déroulement de l'intrigue," indique Melton. Le réalisateur et son décorateur s'inspirèrent des magasins californiens des années 60 qu'ils avaient connus dans leur jeunesse. Une fois achevé, le supermarché comportait cinq caisses, huit allées, un rayon boucherie, un rayon fruits et légumes, un rayon surgelés et un rayon vins. À l'exception des biens périssables, l'ensemble des produits, fournis par de grandes enseignes en échange de placement de produit, étaient véridiques. Ces produits furent offerts à plusieurs organisations caritatives après la fin du tournage. Autre choix esthétique : la palette de couleurs vives. "Au début du film, je voulais des tons vifs," poursuit Melton. "Alors que le brouillard tombe sur le supermarché, l'atmosphère est de plus en plus morbide et les couleurs deviennent plus sombres et menaçantes." Les comédiens n'ont pas été déconcertés par le rythme soutenu du tournage. "J'aime ce genre de tournage," note Thomas Jane. "J'avais le sentiment qu'il s'agissait d'un reportage de guerre où la caméra cherche à capter les combats et où tout peut arriver à tout moment." Jeff DeMunn ajoute : "Jamais un tournage ne m'a autant fait penser au théâtre. Il faut être constamment sur le qui-vive." D'autres ont eu besoin d'un peu plus de temps pour s'adapter au dispositif. "On ne savait jamais où était la caméra !," signale Laurie Holden. "Frank m'avait prévenu que cela ne serait pas de tout repos, et qu'il fallait que je me prépare à toute éventualité, et il avait raison !" Le tournage s'avéra libérateur pour Frank Darabont. "Pour lui, la mise en scène est un sport collectif," précise Denise Huth. "Je le charrie en lui disant qu'il n'est qu'un gamin qui s'amuse avec ses jouets." "Frank est extrêmement intuitif," déclare Thomas Jane. "Si le dialogue ne fonctionne pas, il préfère le modifier pour que le comédien se sente à l'aise avec sa réplique." Le temps de tournage était si serré que chaque journée apportait son lot de surprises. Même le cadreur Richard Cantu avoue avoir eu peur pendant la scène où Mrs Carmody affronte Jessup et galvanise la foule en délire : cette séquence demanda la présence de l'ensemble des comédiens et d'une centaine de figurants. "J'avais le coeur qui battait la chamade," explique Laurie Holden. "L'affrontement entre Jessup et Mrs Carmody était hallucinant parce que la violence de la foule semblait totalement réelle." "Cela m'a vraiment surprise de voir à quel point cette scène était terrifiante," reprend Denise Huth. "J'avais beau savoir que tout était joué, je n'avais jamais assisté à une telle tension sur un plateau." L'efficacité de la scène est à mettre au crédit du jeu nuancé de Marcia Gay Harden car une comédienne de moindre envergure aurait facilement pu verser dans la caricature. Après avoir envisagé plusieurs possibilités, le réalisateur, Harden et la costumière Gigi Ottobre-Melton mirent au point le style du personnage qu'ils surnommèrent "la fille du pasteur." "Frank voulait qu'elle ait l'air d'une bonne soeur," précise Harden. "Je préférais qu'elle ressemble à une fille de pasteur, car cela me semblait plus subtil. Je ne voulais pas qu'elle soit franchement laide et Frank a fini par tomber d'accord avec moi. Et, d'ailleurs, mon personnage devient une diva après avoir été une grosse bonne femme en tailleur !" Autre scène éprouvante : celle où les oiseaux et les insectes envahissent le supermarché, semant panique et chaos parmi les habitants. La séquence a été filmée en six jours, soit un sixième du temps total de tournage. "Cette scène représentait une dizaine de pages dans le scénario et elle impliquait presque tous les comédiens." La scène du "tremblement de terre" a également nécessité une organisation des plus rigoureuse. Une centaine de comédiens et figurants, entassés dans l'espace exigu du supermarché, furent projetés par terre par des secousses imitant celles d'un séisme. Un dispositif piloté par un membre de l'équipe technique et fixé aux lampes murales faisait vaciller celles-ci dangereusement. Enfin, un bruit assourdissant prit les comédiens par surprise afin de les faire réellement sursauter. La scène fut tournée en une seule prise. Les effets spéciaux et visuels jouent un rôle déterminant dans le film. Le superviseur Effets spéciaux Darrell Pritchett s'est vu confier la réalisation des effets non numériques, comme le brouillard conçu grâce à un mélange d'eau et de glycol de propylène. En l'espace de quelques minutes, le plateau se retrouva totalement envahi par la brume. "Quand on s'est retrouvés à Shreveport et que Darrell a fait ses essais de brouillard, on est tous restés stupéfaits," se souvient Randi Richmond. "On ne voyait pas à un mètre cinquante devant soi." 300 plans d'effets visuels ont également été conçus pour le film par le superviseur Effets visuels Everett Burrell. Greg Nicotero, de son côté, était en charge des effets maquillage et travailla en étroite collaboration avec Burrell. Tout amateur de science-fiction ou de cinéma d'horreur aurait été ravi de visiter son atelier et d'y découvrir des tentacules en polystyrène peintes à la main, des moulages de cadavres décomposés, des insectes et des oiseaux géants ainsi que des boîtes de préservatifs (formidables pour simuler le sang qui gicle). Nicotero et Darabont passèrent plusieurs mois à concevoir les monstres. "C'est difficile d'imaginer un monstre de nos jours car ils ont presque tous été inventés," note Darabont. "Par chance, j'ai collaboré avec Greg Nicotero. Nous avons tous les deux lu Famous Monsters of Filmland quand on était jeunes et nous parlions donc le même langage : nous avons les mêmes références de films obscurs que nous sommes seuls à connaître…" Dans le livre, King évoque des araignées, des oiseaux, des insectes et des créatures dotées de tentacules sans pour autant les détailler précisément. Leur transposition à l'écran représentait donc un vrai défi. "Il s'agissait de rester fidèle à King, mais sans que nos monstres ne rappellent trop directement les créatures d'un autre film d'horreur," indique le réalisateur. "J'ai trop vu de dragons et de dinosaures au cinéma : je voulais quelque chose de nouveau." Everett Burrell conçut un programme informatique pour plusieurs scènes permettant de visualiser une scène comportant des effets numériques sur un ordinateur portable avant de la tourner. Contrairement à la nouvelle de King, le film ne propose pas une fin ouverte. "Ce qui m'avait fait un peu peur dans le livre, c'est qu'on ne sait pas vraiment comment l'histoire se termine. Mais, pour le film, je pense que cela aurait été gênant. Du coup, j'ai imaginé une fin plus marquée." Le réalisateur s'en est entretenu avec Stephen King : "Il m'a envoyé un e-mail où il me dit que s'il avait lui-même pensé à une telle fin, il l'aurait utilisée dans son livre," conclut Darabont. "J'avais donc son assentiment."

The Mist - Thomas Jane

The Mist - Thomas Jane, William Sadler et Marcia Gay Harden

The Mist - Thomas Jane et Nathan Gamble

 

(BANDE ANNONCE VF 2007)



Voir les commentaires

No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme (BANDE ANNONCE 1 US - 2007) avec Tommy Lee Jones, Javier Bardem

Publié le par ERIC-C

NO COUNTRY FOR OLD MEN
(Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme)
de Joel et Ethan COEN (O'BROTHER - BARTON FINK - ARIZONA JUNIOR...)
d'après l'oeuvre de Cormac McCARTHY
avec Tommy LEE JONES - Javier BARDEM - Josh BROLIN - Woody HARRELSON
Musique : Carter BURWELL
No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme - Affiche américaine
L'HISTOIRE : La cavale à travers le Texas, d'un homme ayant découvert une mallette lui ouvrant le chemin vers la richesse et... les ennuis !
No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
 
(BANDE ANNONCE 1 US 2007)



Voir les commentaires

CALIFORNIA DREAMIN' de Cristian NEMESCU avec Armand ASSANTE, Jamie ELMAN, Razvan VASILESCU

Publié le

CALIFORNIA DREAMIN' (2007)

de Cristian NEMESCU

avec Armand ASSANTE - Jamie ELMAN - Razvan VASILESCU

L'HISTOIRE : 

En 1999, dans un petit village roumain, le chef de gare, qui est en même temps la fripouille locale, arrête un train NATO qui transporte d'équipement militaire. La cargaison, gardée par des soldats Américains, traverse la Roumanie sans avoir de papiers officiels, mais seulement l'accord verbal du gouvernement roumain. L'arrivée des Américains transforme le village dans la terre de toutes les possibilités...

California Dreamin'

California Dreamin'

LE 2 JANVIER 2008 AU CINEMA

 

Voir les commentaires

LA RONDE DE NUIT (NIGHTWATCHING) (BANDE ANNONCE US 2007) avec Martin Freeman, Emily Holmes

Publié le par ERIC-C

LA RONDE DE NUIT (NIGHTWATCHING)

de Peter GREENAWAY (MEURTRE DANS UN JARDIN ANLAIS - LE VENTRE DE L'ARCHITECTE - THE PILLOW BOOK - ZOO - 8 FEMMES 1/2 - DROWNING BY NUMBERS - PROSPERO'S BOOKS - THE BABY OF MACON...)

avec Martin FREEMAN - Emily HOLMES - Michael TEIGEN - Toby JONES - Jodhi MAY - Nathalie PRESS

La Ronde de nuit

L'HISTOIRE : 1654, Amsterdam. Rembrandt se réveille en sursaut : il vient de rêver qu'il est aveugle. Ce cauchemar le replonge 12 ans en arrière, en 1642, alors qu'il travaille sur son oeuvre la plus célèbre, La Ronde de Nuit.
Alors que le peintre est au sommet de son art et de sa gloire, la milice des Mousquetaires d'Amsterdam lui demande un portrait de groupe. Malgré sa réticence face à ces soldats amateurs et fats ne cherchant qu'à se pavaner, Rembrandt accepte : sa femme Saskia est enceinte, et cette toile monumentale assurerait un futur stable à cet enfant longtemps désiré.
Mais le peintre a un mauvais pressentiment et sait déjà que cette toile ne sera pas qu'un simple portrait de groupe. Il ne sait pas peindre avec complaisance et pressent que ce tableau précipitera sa chute.

La Ronde de nuit

La Ronde de nuit

La Ronde de nuit

La Ronde de nuit

La Ronde de nuit

 

(BANDE ANNONCE US 2007)



Voir les commentaires

IRON MAN (BANDE ANNONCE 2 US 2008) avec Robert Downey Jr., Terrence Howard

Publié le par ERIC-C

IRON MAN

de Jon FAVREAU

avec Robert DOWNEY Jr, Terrence HOWARD, Gwynth PALTROW

Iron Man

L'HISTOIRE : Le milliardaire Tony STARK  met au point une technologie pour combattre le mal

Iron Man - Robert Downey Jr

Iron Man

Iron Man

Iron Man - Robert Downey Jr.

Iron Man - Robert Downey Jr.

 

(BANDE ANNONCE VO 2008)



Voir les commentaires

Soyez sympas, rembobinez (Be Kind Rewind) (BANDE ANNONCE US 2008) de Michel GONDRY

Publié le par ERIC-C

REMBOBINEZ, MERCI (BE KIND REWIND)

de Michel GONDRY (LA SCIENCE DES REVES - HUMAN NATURE - ETERNAL SUNSHINE OF THE SPOTLESS MIND)

avec Jack BLACK - Mos DEF - Danny GLOVER - Mia FARROW - Melonie DIAZ

 

L'HISTOIRE : Un homme dont le cerveau devient magnétique efface involontairement toutes les cassettes du vidéoclub dans lequel l'un de ses amis travaille. Afin de satisfaire la demande de la plus fidèle cliente du vidéoclub, une femme démente, les deux hommes décident de réaliser les remakes des films effacés parmi lesquels "Retour vers le Futur", "Le Roi Lion" et "Robocop".

Be Kind Rewind - Affiche américaine

Be Kind Rewind

Be Kind Rewind

Be Kind Rewind

Be Kind Rewind

Be Kind Rewind

 

(BANDE ANNONCE VO 2008)



Voir les commentaires

L'HOMME SANS AGE de Francis Ford Coppola avec Tim Roth, Alexandra Maria Lara, Bruno Ganz

Publié le

L'HOMME SANS AGE (Youth without youth) (2007)

de Francis Ford COPPOLA (SAGA "LE PARRAIN" - APOCALYPSE NOW)

avec Tim ROTH - Bruno GANZ - Alexandra Maria LARA

L'Homme sans âge - Affiche américaine

L'HISTOIRE : 

1938, en Roumanie. Dominic Matei, un vieux professeur de linguistique, est frappé par la foudre et rajeunit miraculeusement. Ses facultés mentales décuplées, il s'attelle enfin à l'oeuvre de sa vie : une recherche sur les origines du langage. Mais son cas attire les espions de tout bord : nazis en quête d'expériences scientifiques, agents américains qui cherchent à recruter de nouveaux cerveaux. Dominic Matei n'a d'autre choix que de fuir, de pays en pays, d'identité en identité. Au cours de son périple, il va retrouver son amour de toujours, ou peut-être une femme qui lui ressemble étrangement... Elle pourrait être la clé même de ses recherches. A moins qu'il soit obligé de la perdre une seconde fois.

L'Homme sans âge - Bruno Ganz

L'Homme sans âge - Tim Roth

L'Homme sans âge

L'Homme sans âge - Alexandra Maria Lara

L'Homme sans âge - Alexandra Maria Lara et Tim Roth

L'Homme sans âge - Tim Roth

L'Homme sans âge - Bruno Ganz et Tim Roth

 

Voir les commentaires

PROMETS MOI de Emir Kusturica avec Uros Milovanovic, Marija Petronijevic, Aleksandar Bercek

Publié le

PROMETS-MOI (ZAVET) (2007)

de Emir KUSTURICA (LA VIE EST UN MIRACLE - UNDERGROUND - LE TEMPS DES GITANS - ARIZONA DREAM - CHAT NOIR, CHAT BLANC - LES ENFANTS INVISIBLES... prochainement : MARADONA.)

avec Marija Petronijevic, Uros Milovanovic, Ljiljana Blagojevic...

Musique : Stribor KUSTURICA

Promets-moi

L'HISTOIRE :

Au sommet d'une colline isolée au fond de la campagne serbe vient Tsane, son grand-père et leur vache Cvetka. Avec leur voisine l'institutrice, ce sont les seuls habitants du village.
Un jour, le grand-père de Tsane lui annonce qu'il va bientôt mourir et lui fait promettre qu'il franchira les trois collines pour rejoindre la ville la plus proche et vendre Cvetka au marché. Avec l'argent récolté, il devra acheter une icône religieuse et un souvenir. Enfin, il lui faudra trouver une épouse.
Arrivé en ville, Tsane n'a aucune difficulté à exaucer les premiers voeux de son grand-père. Mais comment faire pour trouver une fiancée et la convaincre de le suivre au village avant que son grand-père ne disparaisse ?

Promets-moi

Promets-moi - Mirjana Karanovic

Promets-moi - Mirjana Karanovic

Promets-moi

Promets-moi

Promets-moi

Promets-moi - Mirjana Karanovic

LE 30 JANVIER 2008 AU CINEMA

 

Voir les commentaires

PARIS de Cédric KLAPISCH avec Albert DUPONTEL - Juliette BINOCHE - Romain DURIS - François CLUZET

Publié le

PARIS (2008)

de Cédric KLAPISCH (L'AUBERGE ESPAGNOLE - UN AIR DE FAMILLE - LE PERIL JEUNE...)

avec Albert DUPONTEL - Juliette BINOCHE - Romain DURIS - François CLUZET - Fabrice LUCHINI - Karin VIARD - Julie FERRIER - Mélanie LAURENT - Gilles LELLOUCHE - Zinedine SOUALEM - Maurice BENICHOU - Olivia BONAMY

L'HISTOIRE :

C'est l'histoire d'un Parisien qui est malade et qui se demande s'il va mourir. Son état lui donne un regard neuf et différent sur tous les gens qu'il croise. Le fait d'envisager la mort met soudainement en valeur la vie, la vie des autres et celle de la ville toute entière.
Des maraîchers, une boulangère, une assistante sociale, un danseur, un architecte, un SDF, un prof de fac, une mannequin, un clandestin camerounais... Tous ces gens, que tout oppose, se retrouvent réunis dans cette ville et dans ce film.
Vous pouvez penser qu'ils ne sont pas exceptionnels mais, pour chacun d'entre eux, leur vie est unique. Vous pouvez croire que leurs problèmes sont insignifiants, mais, pour eux, ce sont les plus importants du monde.

Paris - Mélanie Laurent et Fabrice Luchini

Paris - Julie Ferrier

Paris - Fabrice Luchini

Paris - Albert Dupontel

Paris - François Cluzet et Fabrice Luchini

Paris - Juliette Binoche

Paris - Romain Duris et Juliette Binoche

Paris - Mélanie Laurent

LE 20 FEVRIER 2008 AU CINEMA

 

Voir les commentaires

LE LIMIER (2007) de Kenneth Branagh avec Michael Caine, Jude Law, Harold Pinter

Publié le

LE LIMIER (SLEUTH) (2007)

de Kenneth BRANAGH (DEAD AGAIN - BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN - LA FLUTE ENCHANTEE)

avec Michael Caine, Jude Law, Harold Pinter

Musique : Patrick DOYLE

Remake du film "LE LIMIER" de Joseph L. MANKIEVICZ (1972) avec Michael CAINE

Le Limier - Sleuth

L'HISTOIRE :

Un riche auteur de romans policiers anglais invite dans sa somptueuse demeure un séduisant coiffeur londonien, dont il connaît la liaison avec son épouse, et lui propose de simuler un cambriolage pour toucher l'argent de l'assurance...

Sleuth - Michael Caine (de dos) et Jude Law

Sleuth - Jude Law (de dos) et Michael Caine

Sleuth - Michael Caine et Jude Law

Sleuth - Jude Law et Michael Caine

LE 13 FEVRIER 2008 AU CINEMA

 

Voir les commentaires

DANS LA VIE de Philippe Faucon avec Sabrina Ben Abdallah, Ariane Jacquot, Zohra Mouffok

Publié le

DANS LA VIE (2007)

de Philippe FAUCON (SAMIA)

avec Sabrina Ben Abdallah, Ariane Jacquot, Zohra Mouffok

Dans la vie

L'HISTOIRE :

Esther, une femme âgée de confession juive, a besoin d'une assistance permanente. Mais elle use ses gardes-malades, du fait de sa mauvaise humeur, et la dernière en date vient de démissionner. Elie, le fils d'Esther, ne sait plus quoi faire. Sélima, l'infirmière de jour, propose les services de sa mère, Halima, musulmane pratiquante. Contre toute attente, une vraie complicité se crée entre les deux femmes. Halima sait se faire apprécier et respecter. Pleine d'énergie, elle redonne à Esther le goût de vivre.

Dans la vie - Sabrina Ben Abdallah

Dans la vie - Zohra Mouffok

Dans la vie - Sabrina Ben Abdallah

LE 12 MARS 2008 AU CINEMA

 

Voir les commentaires

TRAIN DE NUIT de Diao Yinan avec Dan Liu, Dao Qi

Publié le

TRAIN DE NUIT (2007)

de Diao Yinan

avec Dan Liu, Dao Qi

 Train de nuit

L'HISTOIRE :

Wu Hongyan est huissier de justice dans un tribunal de l'Ouest de la Chine. Elle s'occupe de femmes attendant leur exécution, le plus souvent condamnées pour crime passionnel.
Chaque week-end, cette femme d'une trentaine d'années fait un long trajet en train pour se rendre en ville, à une soirée dansante pour célibataires.
Ses rencontres amoureuses sont décevantes, jusqu'au jour où elle est attirée par le mystérieux Li Jun. Mais elle découvre que l'épouse de ce dernier est une de ses détenues...

Train de nuit

Train de nuit

Train de nuit

Train de nuit

LE 23 JANVIER 2008 AU CINEMA

 

Voir les commentaires

L'HEURE D'ETE avec Juliette BINOCHE - Charles BERLING - Jérémie RENIER - Edith SCOB

Publié le

L'HEURE D'ETE (2008)

de Olivier ASSAYAS (CLEAN - DEMONLOVER...)

avec Juliette BINOCHE - Charles BERLING - Jérémie RENIER - Edith SCOB - Dominique REYMOND - Valérie BENNETON - Kyle EASTWOOD - Emile BERLING

L'Heure d'été 

L'HISTOIRE :

C'est l'été. Dans la belle maison familiale Frédéric, Adrienne, Jérémie et leurs enfants fêtent les 75 ans de leur mère, Hélène Berthier, qui a consacré toute son existence à la postérité de l'oeuvre de l'oncle, le peintre Paul Berthier. La disparition soudaine d'Hélène, quelques mois plus tard, les obligera à se confronter avec les encombrants objets du passé. Cette famille, à l'apparence si heureuse, va-t-elle pouvoir rester unie ?

L'Heure d'été - Dominique Reymond et Charles Berling

L'Heure d'été - Jérémie Renier, Dominique Reymond et Charles Berling

L'Heure d'été - Charles Berling et Juliette Binoche

LE 5 MARS 2008 AU CINEMA

 

Voir les commentaires

L'ILE DE NIM avec Jodie FOSTER - Abigail BRESLIN - Gerard BUTLER

Publié le

L'ILE DE NIM (NIM'S ISLAND) (2008)

de Jennifer FLACKET - Mark LEVIN (LITTLE MANHATTAN)

d'après l'oeuvre de Wendy ORR et Kerry MILLARD

avec Jodie FOSTER - Abigail BRESLIN - Gerard BUTLER

L'Ile de Nim

L'HISTOIRE :

Nim est une petite fille de 8 ans vivant avec son père sur une île sauvage, petit paradis désert au milieu de l'Océan Indien. Entre ses amis imaginaires et ses animaux de compagnie, elle ne s'ennuie pas une seule seconde.
Lorsque son père est coincé en mer après un accident et qu'elle se retrouve seule à devoir défendre son île contre des pirates impitoyables, elle demande de l'aide au fameux Alex Rover, sans savoir que c'est un personnage fictif écrit par une romancière solitaire et agoraphobe.
Celle-ci, émue par la détresse de Nim, décide de traverser le monde pour secourir une petite fille qu'elle n'a jamais vue.

L'Ile de Nim - Affiche américaine

LE 9 AVRIL 2008 AU CINEMA

 

Voir les commentaires

2EME SOUS SOL avec Wes BENTLEY - Rachel NICHOLS - Simon REYNOLDS

Publié le

2eme SOUS-SOL (ex P2) (2007)

de Franck KHALFOUN

avec Wes BENTLEY - Rachel NICHOLS - Simon REYNOLDS

2ème sous-sol

L'HISTOIRE : 

Le soir de Noël. Angela reste tard au bureau pour finaliser un contrat. Elle descend au parking pour prendre sa voiture qui ne démarre plus. Le gardien du parking lui vient en aide et lui propose de venir prendre un petit verre. Après lui avoir ri au nez, elle perd connaissance pour se réveiller ligotée dans la loge du gardien, bien décidé à la garder pour le réveillon.

2ème sous-sol - Rachel Nichols

2ème sous-sol - Rachel Nichols

2ème sous-sol - Rachel Nichols et Wes Bentley

P2 - Affiche américaine

LE 5 MARS 2008 AU CINEMA

 

Voir les commentaires

UN COEUR SIMPLE avec Sandrine Bonnaire, Marina Foïs, Pascal Elbé

Publié le

UN COEUR SIMPLE (2008)

de Marion Laine

avec Sandrine Bonnaire, Marina Foïs, Pascal Elbé, Patrick Pineau, Thibault Vinçon, Noémie Lvovsky, Louise Orry-Diquéro, Melissa Dima, Romain Scheiner, Jean Senejoux, Marthe Guérin, Antoine Olivera

d'après l'oeuvre de Gustave FLAUBERT

Un coeur simple 

L'HISTOIRE :

Félicité est une femme qui consacre sa vie aux autres. Sans abnégation mais avec l'amour immense dont elle est dotée et qu'elle offre à ceux qui ont la chance de la croiser et de la comprendre. Elle aimera successivement et avec une même intensité Théodore qui la trahira, Clémence dont l'affection lui est interdite, Victor qui va disparaître, Dieu qu'elle découvre tardivement et pour finir Loulou, un perroquet. Au centre de cet univers se tient Mathilde, sa maîtresse, la clé de voûte d'une vie qu'elle se construit avec détermination.

Un coeur simple - Marina Foïs et Sandrine Bonnaire

Un coeur simple - Marina Foïs et Sandrine Bonnaire

Un coeur simple - Marina Foïs et Sandrine Bonnaire

Un coeur simple - Marina Foïs

Un coeur simple - Sandrine Bonnaire

LE 26 MARS 2008 AU CINEMA

 

Voir les commentaires